La psychologie cognitive

La psychologie cognitive

Le Dr Neisser (prononcé NICE-er), qui a aidé à mener une révolution d’après-guerre dans l’étude de l’esprit humain en faisant progresser la compréhension des processus mentaux comme la perception et la mémoire, est décédé le 17 février à Ithaca, NY Il avait 83 ans. Lire plus 

Il illustre de manière progressive le concept de processus cognitif :

Le terme “cognition” renvoie à tous les processus par lesquels le stimuli sensoriel est transformé, élaboré, mémorisé, retrouvé et réutilisé. Le terme englobe ces processus, même lorsqu’ils opèrent en l’absence d’une stimulation pertinente, comme dans les images et les hallucinations.

En réalisant une définition aussi large, il apparaît que la cognition est impliquée dans tout ce qu’un être humain peut éventuellement réaliser, et que chaque phénomène psychologique est un phénomène cognitif.

Les implications de la psychologie cognitive

La psychologie cognitive suppose que l’on peut déduire les structures, représentations et processus mentaux du comportement humain : autrement dit, la psychologie cognitive place le mental au cœur de sa pratique, et l’étudie à travers la compréhension du comportement.

La psychologie cognitive ne doit cependant pas être confondue avec le courant du behaviorisme, spécialisé dans l’étude du comportement. En outre, contrairement aux autres courants mentalistes, la psychologie cognitive ne s’appuie pas sur l’introspection pour explorer le mental. Comme la psychologie cognitive s’attache à comprendre les processus mentaux associés aux connaissances pour générer des prédictions comportementales, dès lors l’expérimentation et la modélisation restent des outils privilégiés de la psychologie cognitive.

Aujourd’hui, la notion de système d’information est toujours au centre des modèles cognitifs, qui tournent autour de trois idées :

Formalisations symboliques : la cognition est un système de manipulations de symboles ;
Formalisations connexionistes : la cognition est pensée comme une circulation d’activations au cœur d’un réseau de neurones ;
Formalisations hybrides : la cognition est un grand réseau de neurones qui s’appuie sur la manipulation de symboles.


error: Le contenu est protégé !!
Activer les notifications    Oui Non Merci